Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales

Projet audiovisuel

Les révélations du grand confinement sur le bien-être et le quotidien des Français

Les révélations du grand confinement sur le bien-être et le quotidien des Français

Lise Bourdeau-Lepage, professeur en géographie, Université Jean Moulin Lyon 3, EVS

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a conduit le gouvernement français à imposer le confinement à domicile de la population française entre le mardi 14 mars 12h et le lundi 11 mai 2020. Or, nous savons que les effets du confinement sont multiples sur les individus. Au niveau collectif, en limitant les possibilités de rencontres entre les individus, il génère une contraction de la vie sociale et mène à la recherche de nouvelles modalités d’articulation sociale. Au niveau individuel, il peut conduire à isoler socialement certains individus et avoir des effets négatifs sur leur état mental, physique mais aussi cognitif.

Fort de ces savoirs, nous avons mené une enquête auprès de la population française au cours du grand confinement. Ainsi, nous disposons d’un échantillon de 10 976 individus, représentatif de la population française métropolitaine adulte en âge, genre, niveau de diplômes et région de résidence. Nous proposons de présenter les principaux changements qui se sont opérés dans le quotidien des Français : rythmes de vie, habitudes de vie, relations sociales, conditions de travail, situations face à l’emploi, etc. ainsi que l’impact qu’a eu cette période sur leur bien-être et leur santé.
 
Courte conférence puis discussion autour de ces recherches soutenues par l'IDEXLYON (AAP Flash Covid, 2020).
Séance enregistrée en visioconférence le 26 mars 2021.
Play Video

Pratiques d’écrans chez les enfants lors du 1er confinement

Pratiques d’écrans chez les enfants lors du 1er confinement
Médiation et régulation parentale
Catherine Dessinges, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication (Université Jean Moulin Lyon 3, MARGE)
 
Durant le premier confinement du printemps 2020, la plupart des parents confinés ont dû réorganiser leur vie sociale et professionnelle, mais aussi accompagner les apprentissages scolaires de leurs enfants via les outils numériques, gérer l'alternance de temps scolaire et de temps libre sur écran et sans écran, et réinventer le temps familial pour, éventuellement, réapprendre « à faire famille » (Singly, Le Monde, 2020).
Le travail présenté ici est le résultat d’une enquête conduite lors du premier confinement 2020 dans le cadre de la consultation francophone sur les impacts sociaux et spatiaux du covid-19 (Dessinges et Desfriches-Doria, 2021). Cette enquête a été conduite auprès de parents d’enfants âgés entre 6 et 12 ans et assortie de 20 entretiens téléphoniques. Elle propose d’identifier les conséquences sociales liées aux usages des écrans, en particulier sur les sociabilités et le bien-être familiaux, en mettant en relief les facteurs d’inégalités sociales. Les données collectées permettent également d’identifier des corrélations entre les formes de régulations parentales et les temps d’exposition des enfants. Elles mettent également en évidence les effets de différents facteurs socio-familiaux (niveau de diplôme des parents, maitrise d’Internet, conditions de logement etc.) sur la façon dont les parents régulent l’accès aux écrans.
 
Courte conférence puis discussion autour de ces recherches soutenues par l'IDEXLYON (AAP Flash Covid, 2020).
Séance enregistrée en visioconférence le 7 juin 2021.

Play Video

Image

visioconférence enregistrée

Autres projets

#25imagesSHS