Université d’été DDL 2008: documentation et description des langues

Projet audiovisuel

Cette université d’été a introduit les concepts et les pratiques de la documentation et de la description des langues en linguistique, pour compléter la formation des linguistes de terrain. La description des langues est la sous-discipline de la linguistique qui s’occupe traditionnellement de l’analyse de la structure des langues à différents niveaux d’organisation (phonologie, morphologie, syntaxe, lexique, etc.). Elle conduit généralement à la production de grammaires et de dictionnaires. La documentation des langues est une nouvelle sous-discipline de recherche et de pratiques linguistiques centrée sur la compilation et l’archivage de corpus oraux (audio et/ou vidéo), et la mise en relation, par le biais de logiciels développés à cet effet, de ces données langagières à l’état brut, avec divers types d’analyses.

La documentation des langues renforce les fondements empiriques des branches de la linguistique et des disciplines connexes qui reposent en grande partie sur des données recueillies dans des communautés linguistiques très peu étudiées (eg. typologie linguistique, linguistique cognitive, ethnolinguistique, etc.). La documentation des langues améliore sensiblement la vérifiabilité des données sur lesquelles reposent les recherches et se préoccupe sérieusement des questions d’accès et d’utilisation de ces données. Enfin, cette nouvelle approche vise aussi à répondre aux besoins des communautés linguistiques en matière d’éducation, de revitalisation et de préservation (cf. Gippert, Himmelmann & Mosel. 2006.“Essentials of language documentation”.Mouton de Gruyter.)

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

intervention de François PELLEGRINO et de Colette GRINEVALD (Researchers, DDL, UMR 5596 CNRS-Université Lyon2), le 23 juin 2008

Présentation et introduction de l’université d’été par Colette Grinevald (DDL, CNRS & Lyon2) et François Pellegrino (directeur du Laboratoire Dynamique Du Langage).

Introduction and Presentation by Colette Grinevald (DDL, CNRS & Lyon2) and François Pellegrino (director of « Laboratoire Dynamique Du Langage »).

intervention de Peter AUSTIN (ELAP, Department of Linguistics SOAS, University of London), le 23 juin 2008

Cette conférence a pour but de discuter de la nature de la linguistique de documentation, et des relations que cette nouvelle sous-discipline de la linguistique entretient avec la linguistique descriptive. Elle abordera aussi des problématiques actuelles de la linguistique de documentation.

Play Video

intervention de Peter AUSTIN (ELAP, Department of Linguistics SOAS, University of London), le 23 juin 2008

In this lecture we will explore the nature of documentary linguistics, and similarities and differences with language description. We will finish by looking at some current issues in language documentation.

Play Video

intervention de Lolke VAN DER VEEN (Researcher, DDL, UMR 5596 CNRS-Université Lyon2), le 27 juin 2008

Lorsqu’un linguiste veut décrire une langue, deux options majeures se présentent à lui. La première consiste à analyser la langue comme un code formel qui comprend à la fois un ensemble de formes lexicales et grammaticales et un ensemble de règles ou de contraintes capables de produire les énoncés bien formés de la langue. Dans ce cas, le linguiste étudie le système de la langue, c.-à-d. les traits structuraux et fonctionnels de cette dernière, et se situe alors sur un plan plutôt abstrait. La seconde option consiste à étudier les différentes manières dont une langue donnée peut être utilisée au sein dans un cadre culturel spécifique par les locuteurs qui la parlent. Lorsqu’il choisit cette option, le linguiste analyse les pratiques linguistiques effectives d’une communauté linguistique spécifique. Ces pratiques divergent considérablement d’une communauté à l’autre.

Play Video

intervention de Lolke VAN DER VEEN (Researcher, DDL, UMR 5596 CNRS-Université Lyon2), le 27 juin 2008

One way to analyze a language is by looking at it as a complex formal device comprising a set of cognitive lexical and grammatical forms as well as a set of rules or constraints capable of producing the well-formed utterances of the language. In this case, the linguist examines the system of the language, i.e. its structural and functional features, in a fairly abstract way. Another important way to examine a language is by looking at the different ways it is actually used by its speakers within a specific cultural setting. Following this option, the linguist analyzes the actual linguistic practices of a particular speech community. These practices widely differ from one community to another.

Play Video

intervention de Colette GRINEVALD (Researcher, DDL, UMR 5596 CNRS-Université Lyon2), le 30 juin 2008

Cette conférence traitera de l’entrelacement complexe et multidimensionnel des questions de terrain et des questions d’étique. Elle abordera cette complexité sous plusieurs angles, en considérant, en premier, la nature des questions à traiter (comme celles de qui est responsable de quoi, envers qui, et quand, sur le modèle du flow chart de VW-DOBES), puis l’évolution au cours des dernières décennies de la conception des relations de terrains (à la Cameron : de SUR/POUR/AVEC à, aujourd’hui, PAR les locuteurs), tout en soulignant les différences qui peuvent prévaloir d’un continent à l’autre. Le tout sera ensuite présenté dans un cadre temporel de cycles constitués de phases d’AVANT/PENDANT/APRES le terrain, chaque phase étant liée à des questions d’éthique différentes (depuis la question du choix de la langue et du site, la planification de la mission de terrain, l’entrée sur le terrain, la collecte de données, le départ du terrain, et le retour à la vie universitaire et la production de résultats (analyses, archivage, matériaux).

Play Video

intervention de Colette GRINEVALD (Researcher, DDL, UMR 5596 CNRS-Université Lyon2), le 30 juin 2008

This conference will consider the multidimensional and complex intertwining of issues of fieldwork and ethics, approaching this complexity for various angles. It will first consider questions such as who is accountable to whom, when, for what (as in the VW-DOBES flow chart), and then the evolution of fieldwork frameworks over the last decades (à la Cameron, as in fieldwork ON/FOR/WITH, and now BY speakers), while contemplating the inherent differences across continents. It will then consider the whole process in its cyclic nature, with the three phases of fieldwork of BEFORE/ DURING/ AFTER times, each phase bringing up different ethical issues (from choosing language and field site and planning fieldwork, to entering the field, gathering data, and leaving the field, to returning to academia and producing (analysis, archives, materials).

Play Video

intervention de Mathias BRENZIGER (Researcher, Universitaet Koeln), le 3 juillet 2008

La documentation de concepts en situation de contact exige le repérage, l’analyse et la description de concepts authentiques, non-conformistes qui sont inhérentes aux langues parlées par des sociétés non occidentales. Ce travail pourra s’aborder par l’étude de variations intergénérationnelles dans les concepts relatifs à l’espace, aux nombres, aux couleurs, aux taxinomies du vivant, etc. Les observations qui seront présentées dans cette conférence, s’appuieront sur des recherches de terrain effectuées parmi des communautés de chasseurs- cueilleurs d’Afrique, principalement les Khwe de l’Afrique méridionale.

Play Video

intervention de Mathias BRENZIGER (Researcher, Universitaet Koeln), le 3 juillet 2008

Documenting concepts in contact requires the detection, analysis and description of nonconformist, genuine concepts underlying languages spoken by non-western societies. It can be done through the study of intergenerational variations in concepts on space, numbers, colours, biotaxonomies, etc. The observations presented in the following are based on fieldwork with African hunter-gatherer communities, mainly from the Khwe of southern Africa.

Play Video

Réalisation

Christian Dury

Montage

Christian Dury, Leandro Di Domenico, Vincent Monatte, Marc Peake

Responsables scientifiques

Colette Grinevald

Intervenants

Peter Austin, Matthias Brenzinger, Colette Grinevald, Friederike Lüpke, David Nathan

Image

Christian Dury, Didier Leblanc

Autres projets

#25imagesSHS