L’entreprise coopérative depuis Godin
Labo /
04/10/2013

Journée d’étude L’entreprise coopérative depuis Godin : une alternative à l’entreprise capitaliste ? La création au milieu du XIXe siècle par Jean-Baptiste Godin du familistère de Guise dans l’Oise constitue l’une des expérimentations les plus marquantes, en France, d’une entreprise de type différent, inspirée à la fois par Charles Fourier et par le mouvement coopératif. Ancien ouvrier passé manufacturier grâce à son inventivité dans les poêles à charbon en fonte, Godin incarne la figure d’un capitaine d’industrie qui entend changer le rapport entre capital et travail et par là même sortir la classe ouvrière de la pauvreté. Il tente ainsi de répartir autrement les bénéfices dégagés par l’entreprise, d’organiser des groupes affinitaires, de mettre en œuvre une première forme de démocratie industrielle via le recours aux votes. Son histoire peut être lue, comme le suggère Michel Lallement dans un ouvrage publié en 2009, comme la tentative de rendre concrète l’utopie d’un autre rapport au travail. Pour autant, cette expérience n’en oscille pas moins entre une forme de paternalisme et une rationalisation progressive de l’organisation du travail liée à la concurrence dans le monde industriel.

Cette journée d’étude, née d’une initiative commune au Centre Max Weber (Michèle Dupré) et au Laboratoire Triangle (Sophie Béroud, Hervé Joly), part de la discussion du livre de Michel Lallement avant élargir le questionnement sur la réalité contemporaine du mouvement coopératif. Elle s’interroge sur la capacité de celui-ci à proposer un autre mode de gouvernement d’entreprise, fondé sur davantage de participation des salariés et sur une répartition plus égalitaire des bénéfices. La discussion est ancrée dans une approche socio-historique et pluridisciplinaire, en faisant dialoguer histoire et sociologie et en interrogeant le présent du mouvement coopératif à la lumière des conceptions et des expériences passées. Pour ce faire, deux autres chercheurs interviennent : d’une part, Jacques Prades, économiste, qui a notamment travaillé sur l’expérience de Mondragón au Pays Basque espagnol, mais aussi sur le mouvement coopératif à Trente en Italie et, d’autre part, Maxime Quijoux, sociologue, auteur d’une thèse sur les usines « récupérées » en Argentine dans le contexte de la crise des années 2000 et actuellement engagé dans un projet de recherche sur les sociétés coopératives et participatives (SCOP) en France.

Introduction

Durée: 20 minutes

Introduction de la journée par les organisateurs : genèse et objectifs (Michèle Dupré, sociologue, Centre Max Weber), définitions (Hervé Joly, historien, directeur de recherche CNRS, Laboratoire Triangle) et questionnements (Sophie Béroud, maîtresse de conférences en science politique, université Lumière Lyon 2, Laboratoire Triangle).

Play Video

Michel Lallement

Durée: 78 minutes

Intervention de Michel Lallement (professeur de sociologie au Conservatoire national des arts et métiers, Laboratoire Lise) autour de son ouvrage Le Travail de l’utopie. Godin et le familistère de Guise (Les Belles Lettres, 2009).

Discussion par Michel Dreyfus, (historien, directeur de recherche CNRS, Centre d’histoire sociale-XXe siècle, Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

Play Video

Jacques Prades

Durée: 62 minutes

Intervention de Jacques Prades (maître de conférences en économie, université Toulouse II-Le Mirail, président du Centre européen de ressources sur les initiatives solidaires et les entreprises sociales-CERISES), « Un monde de coopératives : une utopie réaliste » http://blogs.univ-tlse2.fr/cerises/cerises/lequipe/jacques-prades/ Discussion par Ludovic Frobert (économiste, directeur de recherche CNRS, Laboratoire Triangle)

Play Video

Maxime Quijoux

Durée: 61 minutes

Intervention de Maxime Quijoux (sociologue, chargé de recherche CNRS, Laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie-IDHE, École normale supérieure de Cachan), « Du projet industriel à la participation ouvrière : enquête dans une imprimerie francilienne reprise sous forme de SCOP » http://www.idhe.cnrs.fr/spip.php?article809 Discussion par Gilles Herreros (professeur de sociologie, Université Lumière Lyon 2, Centre Max Weber)

Play Video

Jérôme Blanc

Durée: 20 minutes

Conclusions de la journée par Jérôme Blanc (maître de conférences en sociologie, université Lumière Lyon 2, Laboratoire Triangle).

Play Video

Réalisation

Christian Dury, PI2A

Montage

Christian Dury

Son

Didier Leblanc

Scénario

Christian Dury

Responsables scientifiques

Michèle Dupré, Hervé Joly, Sophie Béroud

Intervenants

Michèle Dupré, Hervé Joly, Sophie Béroud, Michel Lallement, Michel Dreyfus

Image

Christian Dury

Autres projets

#25imagesSHS